Camp-chantier à ND du Chêne

Pour la 3me année, je participe en juillet à un camp-chantier au sanctuaire marial de Notre Dame du Chêne à Vion (72) 5 km de Solesmes.

Les frères de saint Jean animent le Sanctuaire marial diocésain depuis quelques années. L’entretien des locaux, aussi bien que l’amélioration du confort et de la décoration nécessitent des travaux permanents. Le camp, ouvert à des grands jeunes ou adultes, se déroule sur huit jours ; On vient pour une semaine ou moins, en fonction de sa disponibilité. J’apprécie l’équilibre entre travail et prière, dans un cadre magnifique et paisible.

Les journées sont rythmées par la prière (facultative) adoration, offices, eucharistie, lectio divina, la vie fraternelle et les travaux divers : couture (nappes, rideaux), décapage et colmatage de défauts avant peinture sur murs, portes ou fenêtres (j’ai expérimenté la pose de mastic vitrier), entretien des espaces verts … Les « ouvriers », proposent leurs compétences et choisissent un atelier. Ils sont logés et nourris.

Nous avons consommé des produits issus de la propriété (légumes –hmm ! les bonnes soupes froides par grosse chaleur !-, plantes pour les tisanes) ou de chez les voisins : C’est bon de constater des initiatives de jeunes dans ce domaine. A la suite d’une rencontre de responsables de communautés religieuses l’an dernier à la Ferme-école en permaculture du Bec Hellouin, les frères mettent en application l’encyclique LaudatoSi du pape François. Une Académie d’écologie intégrale a vu le jour au printemps dernier. François les a encouragés en juillet dernier par son « avanti » lorsqu’il les a reçus. Un premier jardin en permaculture, a vu le jour. Ce mode de culture respectueux de la terre, est inspiré par les pionniers de l’agroécologie comme Pierre Rahbi : « Devant l’échec de la condition générale de l’humanité et les dommages considérables infligés à la Nature, il nous invite à sortir du mythe de la croissance indéfinie, à réaliser l’importance vitale de notre terre nourricière et à inaugurer une nouvelle éthique de vie vers une « sobriété heureuse ».

Pour les amateurs de découverte ou d’expérience en permaculture, voir sur le site https://www.academie-ecologie-integrale.org/. Il est aussi possible de me contacter pour organiser une journée avec un groupe.

Marie-Françoise