En lisant l’Evangile...

« C’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure ». (Jn 15 9-17)

« Je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie et qu’ils en soient comblés». (Jn 17 11b-19)

En lisant les Évangiles de ces deux dimanches, comment ne pas évoquer l’exhortation apostolique du pape François « La joie de l’Évangile » ? La joie de l'Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus ! Ça peut être une bonne occasion de relire ce texte ! Quand Jésus appelle, il y a, pour celui ou celle qui répond, promesse de fécondité, de fécondité durable. Mais cela passe par le fait d’être des envoyés ! Il faut quitter, se détacher ! C’est la dynamique de toute l’histoire du Peuple de Dieu depuis Abraham : « Va vers la terre que je te donne » ; si nous répondons en confiance à cet Appel, si nous restons fermement établis dans la Parole du Christ, alors notre vie laisse grandir les fruits de l’Amour de Dieu pour le bien de tous les hommes. Et il y a là pour nous source d’une joie que rien ne peut retirer ! Cette joie nous est donnée. Elle est don de Dieu, signe de Dieu qui se réjouit de notre fidélité, signe de son Amour qui s’enracine dans notre propre vie ! Cette joie est communicative ! Elle répond à l’attente de nombreux contemporains qui perdent si vite le goût de la vie et donc de la joie à force de courir après de faux-bonheurs !

Père Yves Laloux, curé