De la lettre à l’esprit

« Toute l’Écriture est inspirée par Dieu » 2Tm 3, 16

Télécharger la version imprimable de la séance du 9 octobre 2019

Pour écouter les commentaires en version mp3

I. Interpréter les Ecritures

Evangile selon Saint Jean 20, 30-31
« 30 Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre. 31 Mais ceux-là ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom. »

Seconde Lettre de Paul à Timothée 3, 16-17
« 16 Toute l’Écriture est inspirée par Dieu ; elle est utile pour enseigner, dénoncer le mal, redresser, éduquer dans la justice ; 17 grâce à elle, l’homme de Dieu sera accompli, équipé pour faire toute sorte de bien. »

Seconde lettre de Pierre 1, 19-20 et 3, 15b-16
« 20 Car vous savez cette chose primordiale : pour aucune prophétie de l’Écriture il ne peut y avoir d’interprétation individuelle, 21 puisque ce n’est jamais par la volonté d’un homme qu’un message prophétique a été porté : c’est portés par l’Esprit Saint que des hommes ont parlé de la part de Dieu. »

Deux questions :
Quel est le but de Dieu en transmettant sa Parole par écrit ?
Qu’est-ce que « l’interprétation individuelle » ? Quelle serait la bonne interprétation ?

Constitution dogmatique « Dei Verbum » (Révélation divine) du concile Vatican II
11. Inspiration et vérité de la Sainte Écriture : (…) Notre sainte Mère l’Église, de par la foi apostolique, tient pour sacrés et canoniques tous les livres tant de l’Ancien que du Nouveau Testament, avec toutes leurs parties, puisque, rédigés sous l’inspiration de l’Esprit Saint (cf. Jn 20, 31 ; 2 Tm 3, 16 ; 2 P 1, 19-21 ; 3, 15-16), ils ont Dieu pour auteur (…).
12. Comment interpréter l’Écriture : Cependant, puisque Dieu, dans la Sainte Écriture, a parlé par des hommes à la manière des hommes [22], il faut que l’interprète de la Sainte Écriture, pour voir clairement ce que Dieu lui-même a voulu nous communiquer, cherche avec attention ce que les hagiographes ont vraiment voulu dire et ce qu’il a plu à Dieu de faire passer par leurs paroles. (…) Il faut, en conséquence, que l’interprète cherche le sens que l’hagiographe, en des circonstances déterminées, dans les conditions de son temps et de sa culture, employant les genres littéraires alors en usage, entendait exprimer et a, de fait, exprimé [23]. (…) il ne faut pas, pour découvrir exactement le sens des textes sacrés, porter une moindre attention au contenu et à l’unité de toute l’Écriture, eu égard à la Tradition vivante de toute l’Église et à l’analogie de la foi.
Hagiographes = les personnes qui ont écrit les livres de la bible. ; Analogie de la foi = cohérence et unité des différents aspects de la foi.
Deux questions : Qui est l’auteur de la Bible ? Quelle est la place des personnes qui ont rédigé le texte ? Des automates ?
Comment trouver ce que Dieu veut vraiment dire dans un texte de la Bible ? quelles sont les deux règles principales à respecter ?

1. Dieu est l’auteur des Ecritures

• L’inspiration de l’Esprit Saint : un processus unique
• Un discernement de l’Eglise : le canon des Ecritures

2. Les hagiographes ont écrit en vrais auteurs

• Leur intention est celle de Dieu
• Dieu se plie à leur mode d’expression et à leur intelligence humaine
• Les connaître pour connaitre ce que Dieu veut dire

3. Une interprétation non individuelle

• Une longue histoire
• Une cohérence de foi
• Un acte de la communauté ecclésiale

II. Le texte de la bible dans tous les sens …

1. Les quatre sens des Ecritures

• Le sens littéral : la pierre de fondation : ce que l’auteur a voulu dire
• Le sens pascalien : La mort et la Résurrection du Christ au centre des Ecritures comme clé de lecture
• Le sens moral : La Parole nous transforme pour un agir nouveau
• Le sens eschatologique : une éternelle liturgie

2. A quoi bon tout cela ?

• Au service d’une vraie rencontre
• D’une rencontre transformante
• Avoir quelque chose à dire qui a changé ma vie.

III. Et nous ?

1. Les règles du partage d’Ecriture

• Invoquer l’Esprit Saint en vérité.
• Prendre le temps (10 mn minimum) de travailler seul le texte pour comprendre le sens littéral
• S’aider pour cela des notes de la Bible, des techniques d’analyse de texte, de mes connaissances de la foi.

2. Très concrètement

Suite au prochain numéro …
Séance n°3 : Lire la Parole dans le dialogue de l’Ancien et du Nouveau Testament.
La bible parle à deux voix. Comme un dialogue entre l’ancien et le nouveau Testament. Comprendre ce dialogue et nous y exercer sera un enjeu capital pour entrer dans la Parole et lui permettre d’agir en nos cœurs.