Mot du curé

Les deux dimanches prochain vont être marqués par la figure de Saint Jean-Baptiste (lecture de Luc 3, 1-6 puis 10-18). Il est le dernier prophète à annoncer la venue prochaine du Messie. Non seulement il l’annonce, mais il prépare le peuple à le reconnaître et à recevoir sa Parole et son Esprit.

Quelle est cette préparation ? Est-elle encore valable pour nous ?

Saint Jean-Baptiste exhorte à la droiture de cœur jusqu’à reconnaître son péché. Il exhorte à une vie humaine dans son métier, dans sa vie de famille, à faire des choix selon la justice et le respect des personnes.

L’humanisation de notre cœur, et notamment par l’éducation, est une condition nécessaire à l’accueil de l’Evangile et du Christ. L’Eglise a toujours considéré comme faisant partie de l’évangélisation, une humanisation préalable des mœurs avant l’annonce de la Bonne Nouvelle.

 

Père Arnaud Gautier, curé