Catéchuménat des adultes

Qu’est-ce que le catéchuménat des adultes ?

Le catéchuménat s’adresse aux adultes de plus de 19 ans qui souhaitent approfondir leur désir d’entrée en Eglise ou à la redécouvrir. Il représente généralement la dernière marche d’un cheminement intérieur.

C’est un parcours :

  • ouvert à toutes les personnes, baptisées ou non, qui n’ont jamais abordé la religion ou qui ne l’ont abordé que de loin,
  • pendant lequel l’Eglise propose pendant le temps nécessaire (généralement trois années) une formation à la vie chrétienne, une initiation au mystère chrétien et des temps de célébration.

Pour tout renseignement ou inscription, s’adresser aux accueils.

Trois étapes importantes jalonnent ce parcours :

  • l’entrée en Eglise, appelée aussi entrée en catéchuménat, constitue la première rencontre officielle avec l’Eglise. Elle a lieu sur l’initiative du catéchumène, lorsqu’il a commencé à découvrir Jésus-Christ, et désire mieux le connaître et vivre avec lui l’Evangile,
  • l’appel décisif au cours duquel le catéchumène donne son nom pour être baptisé la nuit de Pâques. Cet appel se fait le premier dimanche de carême. C’est l’évêque qui appelle et sa présence signifie que c’est l ‘Eglise entière qui accueille chaque catéchumène et veut l’accompagner jusqu’à la célébration des sacrements de l’initiation chrétienne,
  • les sacrements de l’initiation constituent le stade ultime. Ils sont la porte par laquelle le catéchumène entre dans la vie nouvelle du baptisé. Il reçoit d’abord le baptême la nuit de Pâques, puis la confirmation à la Pentecôte et enfin l’eucharistie.

Ces trois étapes se modulent en fonction du désir de chacun et de son vécu. Ainsi, un catéchumène qui a déjà reçu le baptême dans sa prime enfance ne fera pas la deuxième étape et ne recevra pas une seconde fois le baptême à la veillée pascale. De même, chaque catéchumène peut à tout moment demander un arrêt de son parcours pour mieux approfondir l’engagement qu’il s’apprête à donner et à recevoir.

L’enjeu de ce parcours est important. C’est pourquoi l’Eglise prend un grand soin dans l’accompagnement des catéchumènes.

L’accompagnement

L’accompagnement se présente sous deux formes combinées. Un accompagnement personnalisé en début de chaque année, suivi d’un accompagnement en équipe. C’est au sein du groupe ainsi constitué qu’est assurée la catéchèse.

Celle-ci ne se résume pas en une science plus ou moins livresque et purement intellectuelle répandue sous forme de cours magistraux. Il serait plus exact de dire que la catéchèse se pratique dans la vie de tous les jours. Dans cette vision, les réunions de catéchèse se passent à relire son propre vécu à travers le prisme du Christ en prenant appui sur des textes bibliques de l’ancien ou du nouveau testament.

La lecture de ces textes a aussi pour but de faire découvrir trois sujets : la Bible avec la parole de Dieu et Jésus, les sacrements de l’initiation et la prière. Ce dernier point est certainement le plus délicat parce qu’il est le plus difficile à exprimer.

On le perçoit, la réussite du catéchuménat dépend d’abord de l’Esprit Saint et… des accompagnateurs. Il leur est demandé une grande qualité d’écoute, une attitude bienveillante auprès des catéchumènes, une disponibilité élevée, une connaissance de l ‘Eglise et un sens parfois aigu de la pédagogie pour mener une réunion et ou expliquer le sens des différents rituels.

Pour cela les accompagnateurs suivent une formation. Pour le Confluent, cette formation a lieu à Versailles.